Références cliniques et lignes directrice de l'utilisation du masque N95

Principe directeur

Assurer la sécurité des travailleurs de la santé lors de la pandémie COVID-19.

Contraintes :

  • Matérielles : pénurie mondiale réelle ou anticipée de matériel
  • Organisationnelles : multiples sites avec usagers détenant des conditions médicales hétérogènes

Cadre et lignes directrices

NSPQ

  • Les précautions aériennes sont recommandées en l’absence de chambre à pression négative et en présence de critères de sévérité. La porte doit être maintenue fermée.
  • Les cohortes de cas positifs peuvent être place en précautions gouttelettes-contact+.
  • Des critères de sévérité basés sur des opinions d’experts québécois établissent les critères d’admission aux soins intensifs.
  • Ces critères de sévérité servent de base pour recommander les précautions aériennes-contact+.
  • En cas de pénurie, les précautions aériennes-contact + doivent être réservées pour les IMGA.

Ontario

  • Les précautions contacts-gouttelette+ sont le type de précautions de base. Les précautions aériennes-contact+ sont appliqués en présence d’IMGA, lorsqu’une IMGA est anticipée ou devant un cas sévère. Ces mesures sont en vigueur depuis le 13 mars.
  • Il n’existe pas de critères de sévérité en Ontario. Depuis le 1er avril, à la demande du personnel, les cas sévères peuvent dorénavant être en précautions aériennes-contact+.

Référence :

Santé publique de l'Ontario, 2020, Recommandations actualisées en PCI concernant l’utilisation d’équipements de protection individuelle pour la prise en charge des personnes dont l’infection à la COVID-19 est présumée ou confirmée

OMS, Santé Canada, Colombie-Britannique et Australie

  • Recommandations des précautions gouttelettes-contact depuis le début de la pandémie en absence d’IMGA.
  • Absence de critère de sévérité.

Références :

CHUM et CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

  • Interprétation médicales des critères de sévérité en fonction du tableau clinique

Revue de la littérature

  • Absence de consensus clair quant à la possibilité du mode de transmission aérien
  • Absence de littérature qui soutien la supériorité des masques N95 ou équivalent par rapport à un masque de procédure

Pour plus d'information :