Passer au contenu principal
Centre intégré universitaire
de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

DRSP - Chaleur accablante

Information générale

Les vagues de chaleur sont une cause de surmortalité. Malheureusement,  les changements climatiques en cours contribuent à accroître la fréquence et l'intensité des vagues de chaleur.

L'excès de mortalité enregistrée lors de ces épisodes serait principalement attribuable à l'exacerbation de maladies chroniques existantes, notamment les affections cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et rénales. Par exemple, l'épisode de chaleur extrême qu'a connu Montréal en juillet 2010 aurait entraîné le décès de 106 personnes. Les deux tiers de ces décès sont survenus chez des personnes présentant des affections sous-jacentes comme des problèmes cardiovasculaires et le tiers chez des personnes ayant des problèmes de santé mentale (troubles psychotiques, alcoolisme).

L’excès de mortalité enregistré lors de ces vagues de chaleur affecte de façon particulière les personnes âgées en raison du cumul de facteurs de risque sanitaires et sociaux dans cette population. Il semble également que les personnes atteintes de problèmes cardiovasculaires et de problèmes de santé mentale soient plus vulnérables aux effets de la chaleur. Certaines caractéristiques résidentielles de même que la présence d’îlots de chaleur urbains peuvent contribuer à accroître le risque auquel sont exposés les individus vivant dans ces environnements. Les jeunes enfants de 0 à 4 ans sont aussi vulnérables lors de ces vagues de chaleur.

Chaleur accablante

  • Environnement Canada émet des avertissements de chaleur lorsque la température atteint 30oC et que l'indice Humidex (température et taux d'humidité combiné) atteint 40. La chaleur accablante cause surtout de l'inconfort chez la population.

Chaleur extrême

  • La « chaleur extrême » a été définie par les autorités de santé publique afin de prévoir les épisodes de chaleur qui risquent le plus d'avoir un impact sur la santé des personnes vulnérables. Ainsi, un épisode de « chaleur extrême » se traduit à Montréal par trois jours consécutifs où la température moyenne maximale atteint 33oC et la température moyenne minimale ne descend pas sous les 20oC, ou lorsque la température ne descend pas en bas de 25oC durant deux nuits consécutives. Environnement Canada n'émet pas d'avertissement de chaleur extrême, mais ses prévisions météorologiques permettent d'anticiper les situations qui pourraient devenir problématiques.

Travailler à la chaleur

  • Travailler à la chaleur, peu importe le secteur dans lequel on oeuvre, présente des risques pour la santé, et les risques sont encore plus grands lorsque surviennent les premières journées de canicule. Le corps a besoin de temps pour s’habituer à un changement de température à la hausse. Cela est d’autant plus vrai pour les travailleurs qui effectuent des tâches physiques exigeantes, à un rythme continu dans des endroits peu aérés et sous le soleil et différentes mesures de prévention doivent être prises. Pour plus d'information sur la santé au travail.

Programmes et interventions

La Direction régionale de santé publique a mis en place dès le début des années 2000 le Plan montréalais de prévention et protection en cas de chaleur accablante ou de chaleur extrême afin de réduire les impacts sanitaires associés à ces phénomènes. Une des orientations du plan est de promouvoir la mise en œuvre de stratégies comportementales (ex. : se protéger de la chaleur en passant du temps à l’air conditionné) qui constituent, à court terme, une mesure essentielle pour réduire la mortalité évitable en période de chaleur extrême. 

D’autres mesures d’adaptation qui contribuent à prévenir les impacts négatifs reliés à ces épisodes impliquent des modifications environnementales (ex.: le verdissement des quartiers)

Travailler à la chaleur

La CSST diffuse quelques conseils afin de prévenir le coup de chaleur; en reconnaître les premiers symptômes et comment intervenir auprès d’une personne qui éprouverait des malaises causés par la hausse des températures. Nous vous invitons à consulter le site Internet de la CSST pour de plus d’amples informations sur le coup de chaleur. Pour plus d'information sur la santé au travail.

Campagne d'éducation

La campagne d'éducation sur les risques à la santé reliés aux épisodes de chaleur accablante et sur les mesures à prendre pour se protéger a été développée.

L’objectif de la campagne est d’informer le grand public, en particulier les personnes les plus vulnérables et leur entourage dans le cas des jeunes enfants, des mesures à prendre pour éviter les problèmes de santé associés à la chaleur accablante.

Enfants 0-4 ans

Personnes âgées

  • Personnes âgées et personnes avec problèmes de santé physique et mentale

    Les personnes à risque et leur entourage peuvent se familiariser avec les bons comportements à adopter en période de chaleur accablante ou extrême, en consultant le carton d'information Il fait chaud!

    • Il fait chaud! 
    • It's really hot!
    • Autres langues
      • Arabe 
      • Chinois simplifié 
      • Chinois traditionnel  
      • Créole
      • Espagnol
      • Grec
      • Italien
      • Portuguais 

Personnes avec des problèmes de santé mentale

  • Les personnes avec des problèmes de santé mentale peuvent également en savoir plus, en consultant la fiche d'information sur la chaleur et la santé mentale (English version).

    Les intervenants auprès des personnes qui ont des problèmes de santé mentale peuvent consulter la fiche d'accompagnement pour plus d'information (English version).

Documentation

Canicule 2018 à Montréal. Rapport de la directrice de santé publique

Canicule 2010 à Montréal. Rapport du directeur de santé publique

Évaluation de la campagne d'éducation sur les risques à la santé reliés aux épisodes de chaleur accablante et sur les mesures à prendre pour se protéger. 2009

Dernière mise à jour: 2024-05-08